Le sous-sol des sursitaires.

Nous sommes ici dans le calcaire du Lutécien, dans une masse d'une puissance de 20 mètres et de faible recouvrement.

L'exploitation a débuté dans la première moitié du XIXème siècle avec les carriers et a perduré jusqu'à la fin des années 1950 avec les champignonnistes.

Cette carrière est formée de deux petits réseaux parallèles qui ont été connectés par un tunnel d'une dizaine de mètres.

On peut d'ailleurs distinguer une différence d'aspect dans les piliers tournés et les fronts de taille, car les deux réseaux ne sont pas tout à fait de la même époque.

La première zone de la carrière nous donne à voir de beaux volumes très réguliers avec des piliers tournés géométriques.

Un très beau puits d'extraction de section ronde se trouve au beau milieu de l'exploitation.

On trouve aussi quelques rares mais imposants piliers à bras et des vestiges de meules de champignonnistes au sol (ces meules ainsi que l'absence totale de sacs de champignons nous indiquent que l'exploitation des champignonnistes s'est arrêtée à la fin des années 1950, car la culture sur sacs est apparue dans les années 1960)

La deuxième zone de la carrière est un peu plus ancienne, et aussi beaucoup plus dégradée, sujette à de nombreux effondrements ainsi qu'a des fontis en formation.

Il y aussi quelques traces d'exploitation par hagues et bourrages et des vestiges de champignonnistes comme un braséro, un arrosoir et quelques tonneaux.

Ici les piliers sont constitués de pierres sèches savamment empilées les unes sur les autres.

Ces piliers ont soutenu le ciel de carrière au dessus d'eux mais on remarque qu'il est effondré tout autour.

En résumé c'est une carrière de taille moyenne très esthétique mais aussi assez dangereuse et qui manifestement n'a pas que des beaux jours devant elle.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

Dernière mise à jour

20 janvier 2024

Si tu penses que l'aventure c'est dangereux, essaie donc la routine, c'est mortel...

Mon site dédié à la photo : Objectif LOUL