Le Puisatier.

Cette carrière de taille moyenne est intéressante car elle comporte deux parties très différentes l'une de l'autre.

La première, datant du XIXème siècle et dont le calcaire est bizarrement assez médiocre a été exploitée à la lance et au pic selon un plan assez inhabituel. En effet, toutes les galeries sont orientées dans la même direction et partent en éventail du cavage d'entrée vers le fond, ce qui forme un grand delta.

Ces multiples roulages sont reliés entre eux par de petites galeries taillées dans la roche et à peine plus grandes que la taille d'un homme .

Cette zone a été reprise par les champignonnistes après l'exploitation du calcaire. Ils y pratiquaient la culture sur meules. On y trouve d'ailleurs de nombreux puits et bassins pour l'arrosage.

La seconde partie remonte aux années 1950. Le calcaire y est de très bonne qualité et son exploitation s'est faite mécaniquement à la haveuse.

Régulière, spacieuse, a elle aussi été reprise par les champignonnistes (dont une partie des ouvriers étaient portugais et non italiens) mais ils y pratiquèrent la culture sur plates-bandes, méthode assez rare en carrière et utilisée sur un très court laps de temps, de 1970 à 1972, juste avant la "révolution" de la culture en sacs.

Cette carrière est aussi caractérisée par la quantité inhabituelle de ses puits et bassins, tous différents, sans oublier quelques très belles arches de confortement.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

6 novembre 2018

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.