La grande Muraille.

Cette carrière de taille moyenne date du milieu du XIXème siècle.

Elle compte quelques salles assez volumineuses ainsi que de remarquables confortations.

La première chose qui frappe ici c'est la présence d'un muret d'environ 1,5 mètre de hauteur et 1 mètre de largeur qui serpente entre les piliers le long des galeries.

Il s'agit en fait d'une canalisation d'eau venant de la surface et sortant bien plus bas par l'entrée de la carrière.

Il y a aussi, et c'est assez particulier pour être signalé, des salles entièrement pavées.

Cela fait tout de suite penser à des aires de stockage de diverses denrées.

Mais ce n'est pas les seules étrangetés dans ces lieux...

En effet on trouve une galerie très large équipée de deux quais, un de chaque côté (ces quais et les salles pavées donnent à penser que des attelages allaient et venaient dans le réseau).

Ces quais se termine très bizarrement par deux galeries taillées dans la masse, parallèles mais de tailles différentes et ne débouchant pas au même endroit.

Enfin, dernière énigme, ces voûtes en briques que l'on retrouve dans toutes les salles et les galeries du réseau.

Certaines sont murées, d'autres non, et elles sont implantées sur deux niveaux, les unes au dessus des autres...

Je n'ai aucune explication quant à ces nombreuses et mystérieuses voûtes. 

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

16 avril 2019

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.