La Cave du Ferrailleur.

Cette micro carrière a été exploitée au XIXème siècle par la méthode dite des "piliers tournés".

Les blocs taillés étaient d'un gabarit fort raisonnable, de l'ordre du mètre cube au minimum.

On peut encore y voir un petit atelier de taille au fond d'une des galeries.

Mais l'intérêt principal de cette carrière est tout autre.

En effet, il y a une vingtaine d'années, des dizaines de vieilles voitures y ont été entassées, serrées les unes contre les autres, on en dénombrait pas loin d'une trentaine.

Il s'agissait de modèles très anciens, principalement des Citroën Rosalie (1933) et des Renault Celta 4 (1935).

Quelques autres modèles d'un peu toutes les époques complétaient l'inventaire.

L'ombre au tableau ?

La quasi totalité de ces vieux tacots a été démantelée à coup de disqueuse et sortie de la carrière, ne laissant que quelques épaves, beaucoup de ferraille et une vraie déception pour les explorateurs amateurs d'Histoire...

Les premiers à explorer cet endroit ont eu plus de chance.

Quant-à nous, nous sommes arrivés trop tard...

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

11 décembre 2017

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.