Le Rebost.

Cette carrière de calcaire est assez vaste, vaste de par son étendue (malgré quelques effondrements qui l'ont passablement réduite), mais surtout parce que les galeries et certaines salles ici sont de taille très respectable.

Quelques hauteurs sous ciel peuvent atteindre une dizaine de mètres.

Mais ce qui différencie dette carrière des autres de la région c'est la technique d'extraction utilisée par les carriers. En effet, les ciels présentent presque tous une taille en "rideaux", en strates longitudinales et non rectiligne et plane comme on le voit partout ailleurs.

Le pourquoi de cette technique d'exploitation particulière m'est inconnu, mais force est de reconnaître que le résultat est pour le moins esthétique.

Les piliers tournés sont eux aussi atypiques, puisqu'ici ils prennent par endroits des formes trapézoïdales typiques des carrières de gypse, ainsi que d'élégantes courbures et sinuosités.

Il y a aussi plusieurs demi niveaux avec ou sans marches, quelques boisages et piliers à bras modernes en parpaings, et par endroits, de belles concrétions avec fistuleuses au ciel.

Terminons par la spécificité la plus marquante de cette carrière, le fait qu'elle ait servi de stockage de denrées alimentaires, en particulier des bouteilles de vin et des bocaux de petits pois.

Mais ces bocaux sont dans une zone en effondrement, il est donc impossible de savoir quelle quantité il y en avait à l'origine, mais il en reste encore des centaines.

Je laisse à l'appréciation de chacun le fait de savoir s'ils sont encore consommables ou non...

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

Dernière mise à jour

26 mai 2022

Si tu penses que l'aventure c'est dangereux, essaie donc la routine, c'est mortel...

Mon site dédié à la photo : Objectif LOUL