Le réseau des Freux.

Il s'agit d'une micro carrière exploitée de manière peu fréquente, comme s'il s'agissait d'une succession de petites caves.

Il est d'ailleurs fort possible que ce réseau ait effectivement servi de lieu de stockage, des pavés au sol et des rigoles d'évacuation d'eau tendraient à accréditer cette hypothèse.

Ce qui frappe ici ce sont les confortements.

Arches, murs, piliers sont appareillés de fort belle manière.

On remarque dans toute la carrière de gros blocs de pierres taillés en arrondis (appelés "corbeaux") placés en partie supérieure de chaque paroi afin de soutenir le ciel.

Cela s'explique par le fait que la strate géologique dans laquelle se trouve l'exploitation comporte une couche très tendre, d'une vingtaine de centimètres (comparable à du souchet) juste au niveau du ciel de carrière, rendant ce dernier relativement fragile.

Ce réseau n'a jamais servi de champignonnière, certainement parce que le taux d'humidité y est très élevé et que sa superficie n'aurait pas permis une rentabilité suffisante.

Cependant il n'est pas exclu que l'endroit ait pu servir d'abri antiaérien durant la deuxième guerre mondiale comme pourraient en attester les graffiti de 1945 et quelques vieux cadres de lits partiellement ensevelis sous le remblai...

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

6 novembre 2018

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.