La carrière Fiolet.

Cette petite carrière de calcaire remonte au début/milieu du XIXème siècle. Elle a été exploitée par la technique des hagues et bourrages. Le roulage principal est de toute beauté avec son ciel voûté d'un très bel appareillage. La hauteur des galeries oscille entre 1,5m et 6,5m, avec par endroits quelques failles au ciel de plusieurs mètres de hauteur.

Il est intéressant de constater que suivant les zones, nous passons d'un secteur bas où il faut presque se pencher à un autre qui fait le triple de hauteur.

Les pierres constituant les hagues sont imposantes, ce sont de vrais moellons de calcaire taillés et non de simples cailloux issus des déchets de la taille comme c'est presque toujours le cas habituellement.

Quelques piliers à bras par endroits apportent une certaine "légèreté" aux galeries.

Il y en a même un (peu efficace ou trop penché ?) sur lequel est écrit à la mine de plomb "à refaire".

Signalons aussi quelques boisages, un petit demi niveau supérieur, un quai de chargement en angle droit (ou ce qui y ressemble), de beaux souchevages inachevés et quelques traces du passé sur les parois comme ce "Winter 1945" probablement laissé là par un soldat anglais.

Nulle trace dans cette carrière de culture de champignons. Sans doute est-ce dû au fait que les galeries ne sont pas assez vastes.

Fait inhabituel en carrière, nous avons trouvé cachée dans une hague, une pipe de carrier en terre cuite provenant de la manufacture Fiolet de St-Omer (manufacture remontant à 1773).

Ce modèle de pipe a connu son apogée au tout début du XIXème siècle, ce qui donne une précieuse indication quant à la date d'exploitation de cette carrière.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

28 septembre 2020

Si tu penses que l'aventure c'est dangereux, essaie donc la routine, c'est mortel...

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.