La Carrière Cadour.

Il est des endroits oubliés de tous, des endroits inaccessibles dont personne ne parle ni ne se soucie...

C'est le cas de cette petite carrière.

Il y a bien longtemps que ses accès sont effondrés, il ne reste qu'un puits étroit et profond, sans échelle, ruisselant d'eau, et dont la fâcheuse particularité est de continuer quelques mètres sous le pied de carrière pour servir de puits à eau.

Cette petite difficulté passée, le réseau se livre à nous.

Ce n'est pas très grand mais très beau et assez atypique.

Il y a des demi niveaux, une zone de champignonnière sur meules assez basse, tout au plus deux mètres, et des zones d'extraction du gypse de plus de six mètres.

L'exploitation s'est faite par piliers tournés, ce qui donne à voir de beaux volumes et de grands espaces.

Un superbe puits d'extraction circulaire avec échelle pour les carriers lui donne un charme supplémentaire.

Il y a aussi un petit lac aux eaux cristallines au fond duquel dort une portion de voie Decauville.

Ajoutons à cela une petite écurie d'une seule place, pour un âne.

A en juger par les dessins laissés à côté de cette écurie, l'âne Cadour, même s'il tractait des wagonnets toute la journée, était apprécié des carriers et plutôt bien traité.

Un amas de vieux sommiers et de berceaux laisse à penser que cette carrière a pu servir d'abri aux gens des villages alentours pendant la guerre. 

Cette petite exploitation familiale de taille assez modeste est finalement très agréable à parcourir, il n'y a aucune trace de passage hormis les derniers champignonnistes et cela remonte à presque 70 ans...

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

11 décembre 2017

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.