Carrière des Brillants.

Cette exploitation sur quatre niveaux est plus connue sous le nom d'Arnaudet.

Depuis 1872 on y exploite la craie entrant dans la composition du fameux blanc de Meudon.

L'extraction de la craie prit fin en 1923.

Les carriers laissèrent la place aux champignonnistes qui à cette époque cultivaient sur meules.

Pendant la deuxième guerre mondiale la carrière fût occupée par les allemands.

Plus proche de nous, dans les années 1980 la carrière servit d'atelier de moulage pour des ornements en plâtre et béton.

Il reste d'ailleurs quelques moules en latex et le portique servant à déplacer les pièces de béton obtenues.

D'une manière générale cette carrière est riche des traces de son passé.

On y trouve des meules de champignonnistes ainsi que la charrue servant à les former, des berlines (wagonnets basculants), des tronçons de voies Decauville, un treuil à main, des bassins de décantation pour le blanc de Meudon, et même un monte-charge qui desservait tous les niveaux de la carrière.

On compte dans ce réseau quelques 8 km de galeries voûtées pouvant mesurer jusqu'à 10m de hauteur et 5m de largeur.

Ajoutons à cela quelques beaux puits et des escaliers taillés dans la masse, la carrière des Brillants est tout sauf monotone ! 

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

20 octobre 2018

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.