Abri Chotard

Nous sommes ici dans une carrière médiévale dans laquelle on exploitait la craie.

Il s'agit là de craie dite "à bâtir" car elle est bien plus compacte et solide que la craie destinée à la fabrication du blanc de Meudon, du ciment et autres peintures.

Celle-ci est d'ailleurs assez atypique de par sa couleur verte caractéristique bien visible au ciel de carrière.

On y trouve des piliers tournés et des fronts de tailles très irréguliers dénotant l'époque médiévale, mais aussi de très beaux confortements en pierres de taille datant du XIXème siècle, de la brique rouge correspondant à la deuxième guerre et enfin des piliers en parpaings ayant au plus une trentaine d'années.

Cette carrière est très marquée par l'utilisation militaire (abri anti aérien) de la période 1939-1945.

Lavabos collectifs, lignes électriques, dortoirs, en sont les principaux vestiges.

Des centaines de personnes ont pu séjourner dans cette carrière grâce à ces aménagements.

C'est dans ce contexte qu'un certain J. Chotard, sous-officier et paléontologue amateur, s'illustra de par sa vivacité d'esprit et ses talents d'humoriste.

Il parvint ainsi à maintenir le moral des troupes durant les moments difficiles vécus dans ces lieux.

Il devint vite très populaire malgré lui et son nom fut symboliquement donné à l'abri.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

7 novembre 2017

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.