Le Creux des Chasseurs.

Petite incursion dans le tuffeau, une craie sableuse et micacée au grain très fin.

Cette carrière est d'assez grande taille, bien que le ciel soit relativement bas, entre 1,5 et 2m en moyenne.

Elle a été exploitée sur environ un siècle, du milieu du XIXème au milieu du XXème, et ce sur trois niveaux.

La taille ici est en "drapé" et l'exploitation par piliers tournés, avec cependant quelques hagues et bourrages au niveau inférieur.

Cette carrière a servi à extraire les blocs qui ont été utilisés pour bâtir les maisons des villages environnants.

Elle comporte plusieurs entrées en cavage. Certaines "officielles" et d'autres apparues lors d'effondrements dans la forêt.

L'accès principal est un cavage dans lequel s'est produit un gros effondrement du sol (qui constitue aussi le ciel du niveau inférieur) certainement dû à une trop faible épaisseur inter-niveaux.

Cet effondrement est assez spectaculaire car il laisse dans le vide des parois taillées en drapé, comme en lévitation.

D'autres accès dans le réseau sont heureusement moins hasardeux, constitués de puits avec échelles.

Beaucoup d'eau dans cette carrière, ce qui a provoqué en plusieurs endroits de magnifiques concrétions.

On trouve aussi plusieurs acétotags et graffitis à la mine de plomb, certains concernant la deuxième guerre mondiale, d'autres plus futiles.

Il y a aussi quelques beaux bassins et puisards et un des cavages a été aménagé en habitation troglodytique avec bassin de récupération d'eau, bar et cave à vin.

Une carrière agréable, et assez variée donc, le seul point négatif étant sa hauteur sous ciel un peu basse.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

Dernière mise à jour

11 novembre 2021

Si tu penses que l'aventure c'est dangereux, essaie donc la routine, c'est mortel...

Mon site dédié à la photo : Objectif LOUL