La Ferroviaire (intérieur)

Cette magnifique carrière de marbre fût exploitée de 1850 à 1940.

La guerre eut raison de cette industrie florissante.

Le marbre de cette exploitation était réputé et fût exporté dans de nombreux pays. Plus près de nous, sur les façades de l'Opéra de Paris et la cathédrale Notre-Dame.

Les dimensions intérieures sont impressionnantes et uniques en France (d'autant plus que la carrière est assez petite), en effet certaines salles comptent plus de 30m de largeur pour 20m de hauteur et ce sur plus d'une centaine de mètres...

Ce qui est frappant ici, outre les nombreuses voies ferrées et wagonnets (roulant parfaitement) est le fait que nulle-part on ne peut voir de parois lisses et géométriques si caractéristiques de la taille des blocs (comme dans les carrières de calcaire).

La raison en est que ce marbre (les chutes) a aussi beaucoup servi à confectionner un plâtre de très bonne qualité et que les parois ont donc été ré-exploitées à la manière du gypse (d'où les berlines, ces wagonnets à benne et non des lorry, wagonnets-plateaux)

A noter la présence de doubles niveaux supérieurs difficilement accessibles desquels des trémies distribuaient les "cailloux" de marbre directement dans les wagonnets.  

 

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

11 décembre 2017

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.