La carrière Croze.

Nous sommes ici dans le tuffeau.

Cette roche très semblable à la craie (le tuffeau contient du mica contrairement à cette dernière) s'est formée il y a 90 millions d'années. Elle est constituée de sédiments (fragments de roches, squelettes de micro-organismes) qui ont subi un tassement puis une cimentation jusqu'à devenir une roche calcaire compacte similaire à la craie.

 

Cette micro carrière dont le recouvrement est d'une dizaine de mètres, comporte une belle petite descenderie ainsi que deux puits vers la surface, dont un de section carrée.

L'exploitation s'est faite par piliers tournés, comme c'est le cas généralement dans le tuffeau.

Les confortations sont superbes. Les voûtes en pierres de taille ont été réalisées avec grand soin.

Ce qui retient l'attention ici est la présence d'un puits à eau avec un système de pompe mécanisé à la manière des norias. Un axe au milieu de la carrière avec un tangon horizontal servait à actionner cette pompe.

Etait-ce un cheval, une mule, des hommes qui faisaient fonctionner le mécanisme, je ne saurai le dire...

Ce puits remontait l'eau jusque dans la carrière et de là, une autre pompe, en surface celle-ci, achevait le parcours.

Ceci est assez curieux, mais ça ne l'est pas autant que la présence d'un authentique four à pain jouxtant ce puits à eau.

Quel besoin les exploitants de l'époque avaient-ils de faire du pain sous terre ?

Je n'ai pas la réponse, de même que ces "mangeoires" dont j'ignore la fonction puisque un cheval n'aurait pas eu la place de s'y tenir...

Hormis ces interrogations demeurées sans réponses, on remarque sur les parois des passages murés, ainsi qu'au ciel de carrière...

Qu'y avait-il derrière ?

Cette carrière est finalement très belle mais aussi très mystérieuse, et c'est sans doute ce qui fait son charme...

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

12 décembre 2018

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.