Le Castel.

De ces carrières exploitées sur plusieurs siècles sont sortis les blocs qui ont bâti la cathédrale de Valence et la collégiale St-Barnard de Romans.

Leur exploitation a pris fin dans les années 1890 du fait de la concurrence du ciment.

Cette carrière est particulière car son ciel est fait d'une couche très importante de galets liés par du sable (typique de la région).

C'est pour cette raison qu'une grande partie de l'exploitation d'origine est entièrement noyée sous les galets, les 20 mètres de hauteur disparus se retrouvant maintenant au dessus de l'ancien ciel.

En quelques sortes la carrière "remonte" au fil des effondrements du ciel.

Ici les fontis sont partout, et même s'ils donnent à voir de magnifiques paysages, ils n'en restent pas moins instables.

L'exploitation s'est faite par galeries parallèles avec chacune son entrée en cavage, le tout relié par une galerie perpendiculaire (photo 1).

Cette méthode est souvent utilisée pour la molasse car elle évite les piliers tournés qui peuvent être source d'effondrements.

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

6 novembre 2018

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.