La molasse du bas Dauphiné.

Les molasses du Miocène sont des formations de type conglomérats de roches sédimentaires qui s'accumulent dans les bassins périphériques d'une chaîne de montagnes.

Les molasses forment des pentes douces car elles sont très friables, tendres et perméables.

Les molasses plus affleurantes incluent des galets, formant ainsi des conglomérats.

Ce sont des grès à ciment de calcaire argileux à grains de glauconie (association de minéraux argileux).

Verdâtres en cassure ils sont ocreux en surface, par oxydation de la glauconie.

Les molasses sont en fait d'anciens sables déposés sous faible profondeur d'eau dans le sillon molassique périalpin par les rivières qui érodaient les Alpes à cette époque.

Elles l'ont comblé en y construisant leurs deltas.

Depuis toujours dans la région du bas Dauphiné la molasse a servi de matériau de construction.

D'extraction et de taille aisée (la molasse est tendre à la taille et durcit à l'air), elle est utilisée à grande échelle depuis les Romains pour la construction, notamment la cathédrale de Valence ou la collégiale St-Barnard de Romans.

 

Ce site est affilié au collectif des

Déglingos Réunis

 

Dernière mise à jour

7 novembre 2017

Les photos figurant sur ce site ne sont pas libres de droits.

Leur reproduction partielle ou totale est interdite.